estragon

Vous souhaitez intégrer de nouvelles herbes aromatiques dans vos plantations à la maison ? Rien de tel pour avoir toute l’année à disposition de quoi parfumer ses plats ! Les herbes aromatiques sont relativement simples d’entretien et pourront aisément être ajoutées dans vos recettes de cuisine. Prenons l’exemple de l’estragon : comment faire pousser cette herbe directement à la maison ? Voici nos conseils.

L’estragon en résumé

L’estragon ou Artemisia dracunculus de son nom latin, est une plante vivace herbacée dont les origines se trouvent dans les plaines asiatiques. Aussi connu sous le nom d’Herbe aux dragons ou d’Armoise âcre, elle serait récoltée depuis le Moyen-âge, et aurait des vertus médicinales. Son nom a été donné en l’honneur de la célèbre reine égyptienne Artemis. L’estragon serait arrivé en Europe vers le XIIème siècle, et plus précisément en France à la période de la Renaissance.

A voir aussi : Choix de vos plantes : Qu'est ce qu'un paysagiste peut vous apporter ?

estragon ou artemisia dracunculus
estragon ou artemisia dracunculus

Faire pousser son propre estragon

  • L’estragon s’achète généralement en touffes (on vous conseille notamment ce site pour acheter de l’estragon). Ces touffes peuvent tout à fait être divisées avant d’être plantées. Si vous souhaitez conserver votre estragon sur plusieurs années, pensez bien à diviser vos pieds tous les trois ans environ, afin qu’ils ne perdent pas en vigueur avec le temps.
  • Il est indispensable de choisir la bonne période avant de faire pousser votre estragon. Ici, il s’agira d’attendre la fin des dernières gelées, et donc de commencer à semer au printemps, une fois que les températures remontent. Le sol dans lequel semer votre estragon doit être très drainé, vous pourrez même y ajouter des cailloux. Il est préférable de le planter hors-sol dans des pots prévus à cet effet pour éviter tout risque de gel si vous souhaitez le voir repousser plusieurs années durant et ainsi le préserver à long terme. Un simple terreau pourra faire l’affaire, ou même du compost, certains engrais ayant tendance à dissimuler le goût anisé de l’estragon.
  • La floraison de l’estragon a lieu en été, mais n’a que peu d’intérêt esthétiquement. Les feuilles quant à elles prennent une teinte allant du vert très pâle au vert foncé. Ce sont elles qui donneront tout le goût de la plante. N’hésitez pas à le couper lors de sa floraison afin de favoriser une meilleure pousse et d’épaissir son feuillage.
  • La récolte quant à elle peut se faire entre les mois de juin et octobre. En fonction des températures, votre estragon pourra survivre même au-delà. N’hésitez pas à le récolter avant qu’il ne se perdre et à le congeler pour pouvoir le réutiliser les mois suivant, cette herbe supportant très bien la congélation. Cela vous évitera désormais d’avoir à acheter de l’estragon ! De plus, il peut aussi bien être utilisé frais que séché selon vos besoins.

Quand arrive l’hiver et le froid, vous pouvez tout à fait pailler votre pot afin de conserver votre estragon plus longtemps. On ne rappellera jamais assez les bienfaits du paillage !

Entretenir son estragon

L’estragon ne demande pas beaucoup de soins, c’est une plante qui pousse facilement et qui est plutôt résistante, c’est pour cela qu’elle représente un bon choix à incorporer à un jardin aromatique.

A lire également : 10 idées de fleurs noires naturelles pour un jardin original et contrasté

En terme de luminosité, c’est simple, gardez en tête que l’estragon adore le soleil. N’hésitez donc pas à le placer derrière vos fenêtres directement à la lumière naturelle.

Côté arrosage, l’estragon aime les sols humides. Assurez-vous donc à partir de là que votre terre ne soit pas trop sèche, notamment pour les jeunes pousses qui sont encore plus gourmandes en eau. Attention si vos herbes se présentent en pot, il ne doit pas y avoir d’eau stagnante dans les soucoupes.

L’estragon n’est pas particulièrement sujet aux maladies comme beaucoup d’autres plantes, seuls quelques champignons risquent de s’en prendre à vos cultures. Il est conseillé de mettre du purin d’ortie dans vos pots si vous constatez l’apparition de traces blanchâtres sur vos feuilles.

Il peut également connaître le souci de l’invasion de pucerons, qui peut être simplement résolu grâce à la pulvérisation d’une solution à base d’eau et de savon noir en petite quantité.

La rouille peut aussi s’attaquer à votre estragon. Face à ce problème, une seule solution vraiment efficace : arrêtez d’arroser vos herbes quelques temps pour prévenir toute humidité.

L’estragon cohabitera très facilement avec d’autres plantes aromatiques : menthe, persil, ciboulette, fenouil, etc. N’hésitez pas à les planter ensemble si vous souhaitez les cultiver en terre.

Utilisation en cuisine

Dans notre cuisine française, l’estragon est le plus souvent utilisé pour accompagner des plats à base de volaille. Souvent, dans vos recettes de cuisine, il se retrouve également dans la préparation du poisson. Mais la recette la plus connue est peut-être bien la fameuse sauce à l’estragon, qui se décline également en sauce béarnaise, ou sauce tartare. Utilisez-la fraîche, séchée et ciselée, ou même décongelée pour accompagner tous vos plats d’hiver et pourquoi dans vos desserts pour une touche d’originalité (voir ci-dessous) ! A vous de jouer, plus besoin d’ acheter de l’estragon, vous l’avez désormais à portée de main, et pas besoin d’être un jardinier avéré pour la cultiver !

dessert à l'estragon
dessert à l’estragon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici