Illustration pour jeu en ligne SImagri

Sorti en 2005 est un jeu de simulation virtuelle de la gestion d’une ferme agricole destiné aux amateurs et acteurs du secteur agricole. Il a pour objectif d’aider à la création et à la gestion d’une ferme virtuelle pour l’internaute qui décide d’y jouer. Du choix des cultures à produire aux bâtiments de stockage, en passant par le choix des races animales et leurs aliments, tout est possible. Les possibilités offertes par SimAgri sont assez larges pour mettre le joueur dans un contexte de gestion le plus réaliste possible. Tout comme le jeu de société dont il est inspiré, la ferme virtuelle SimAgri est massivement multijoueurs.

Historique du jeu

En 2005, le jeu SimAgri est créé par les frères Christophe et Baptiste LEMAIRE qui ont passé toute leur enfance dans le milieu agricole. SImAgri est d’ailleurs une amélioration de leur premier jeu de société en relation avec la gestion agricole. Ainsi, ce nouveau jeu virtuel a pour objectif d’aider les passionnés, professionnels et amateurs d’agriculture à s’initier à la gestion d’une exploitation. Edité par Expone et développé par Baptiste LEMAIRE, il est disponible en utilisation complète sur PC, Android et iOS. Le Français et l’Anglais sont cependant, les deux langues dans lesquelles on peut y jouer à ce jour.

A découvrir également : Le festival international des Jardins de Chaumont-sur-Loire du 20 avril au 5 novembre 2017

Depuis sa création, SimAgri a connu une grande évolution et est géré aujourd’hui géré par deux autres personnes, en plus des créateurs. De même, il est maintenant possible aux utilisateurs d’installer leur ferme dans diverses régions de France, Belgique, Canada ou Etats-Unis. La quasi-totalité des activités réalisées effectivement par un fermier ou liées au secteur agricole sont disponibles sur la plateforme. Le jeu propose une immersion totale et réaliste dans le quotidien d’un exploitant agricole.

Les règles du jeu

Pour jouer au fermier sur SimAgri, la première règle est de créer un compte sur le site officiel Simagri.com. Le jeu n’est disponible qu’avec internet et dès que l’inscription est terminée, vous pourrez commencer immédiatement la simulation. L’application mobile compatible avec Android et iOS permet de jouer depuis votre téléphone et suivre l’évolution de votre ferme partout où vous serez.

A lire aussi : Le calendrier sexy des agricultrices de l’Orne pour lutter contre le cancer du sein

S’inscrire sur SimAgri et intégrer le jeu

L’inscription se fait rapidement et gratuitement sur le site officiel mais il n’est permis que d’avoir un unique compte par individu inscrit. Différents serveurs « pays » sont proposés et plus ou moins difficile selon celui que vous choisissez à l’inscription. Des indications sur chacun d’eux sont données pour vous permettre un bon choix. Il s’agit en réalité d’implantations géographiques virtuelles qui seront utilisés pour la ferme à créer. Une fois cette étape terminée, l’entrée au jeu est immédiate. Il vous faudra pour cela, entrer vos nouveaux identifiants puis choisir l’implantation précise de votre future ferme sur le serveur. Dans un premier temps, il faut choisir la région puis, un de ses départements ou provinces.

La dernière étape pour terminer l’inscription et être prêt à jouer est de configurer la ferme. Cela consiste à choisir les types de bâtiments, les races d’animaux à élever, les cultures, parcelles et autres. A ce niveau, il est important de faire ces ajustements pour assurer d’avoir tout le nécessaire pour gérer efficacement l’exploitation. La possibilité est également donnée d’activer le SimPass pour bénéficier d’avantages et nouvelles fonctionnalités pouvant aider à mieux gérer.

Choisir le serveur pays

Il existe sur la plateforme, 8 serveurs pays dont 7 serveurs « pays réels » et 1 « pays imaginaire ». A chaque serveur correspond un des 5 niveaux de difficulté de jeu et il faudra considérer tout cela pour effectuer un choix final. Il ne vous sera pas permis d’associer un nouveau serveur plus tard, cette étape est donc importante. Cependant, les migrations/déménagements d’un serveur vers un autre sont autorisés.

Serveur Expert

C’est le serveur pays imaginaire, de niveau de difficulté 5 et composé uniquement de deux régions, elles aussi imaginaires. A l’inverse des autres serveurs où la quantité de main-d’œuvre est illimitée, sur ce territoire imaginaire, il ne vous est donné que l’équivalent d’un couple exploitant. Cette limite, en plus du petit nombre de régions, fait de ce territoire bien qu’imaginaire, le plus difficile à exploiter. Il est idéal pour ceux voulant mettre au défi leurs capacités managériales.

Serveur Suisse 1 et serveur USA 1

Ces deux serveurs sont de niveau de difficulté 4. Le serveur USA 1 est caractérisé par la disponibilité de grandes superficies de terre permettant d’avoir des parcelles pouvant atteindre 200 hectares. Il est possible d’y cultiver du coton et élever des races d’ovins, caprins, bovins, volailles et canard spécifiques. Le matériel disponible est tout comme les races, spécifique au nord de l’Amérique.

Le serveur Suisse 1, quant à lui, est caractérisé par des races animales exclusives à la zone géographique pour l’élevage. Il y a entre autres, la Nera Verzasca, la Simmental, la Suisse et l’Engadine, respectivement caprin, bovin, volaille et ovin. Par ailleurs, ce serveur, tout comme dans la réalité, est très peu peuplé ce qui fait toute sa difficulté. En effet, il est difficile de développer les activités annexes telles que les coopératives, les activités de transporteurs, concessionnaires.

Serveurs Belgique 1, France 1 et serveur Canada 1

Le serveur Canada est caractérisé, comme les zones du nord de l’Amérique par de grandes parcelles ainsi que du matériel et des espèces spécifiques. En élevage, on pourra avoir l’Ayrshire, un bovin spécifique à la région et, en production végétale, on peut cultiver le seigle.

Le serveur Belgique, au contraire, ne dispose pas d’aussi grandes superficies. Cependant, il est beaucoup plus actif car très peuplé et les activités annexes s’y développent bien. Les joueurs s’entraident et on y rencontre une race de volaille particulière, l’Oie Flamande.

Enfin, le serveur France 1, existant depuis la création du jeu, comprend les plus grandes exploitations et les plus anciens joueurs de la plateforme. Tout y est très rapide et les joueurs très actifs et interactifs également d’où un nombre élevé de coopératives et activités annexes. La concurrence est rude pour développer sa ferme avec les activités annexes dans ce contexte.

Les trois serveurs sont du niveau de difficulté 3.

Serveurs France 2 et France 3

Les serveurs France 2 et 3 sont les deux derniers dédiés à la France sur la plateforme SimAgri. Le premier, introduit en 2006, est identique au serveur France 1 mais avec un peu moins de joueurs et les activités annexes y sont également très bien développées. La grande particularité de ce serveur est que la plupart des joueurs excellent en génétique animale. Sur le serveur France 3 plutôt, dernier né en 2009, de nombreuses parcelles restent disponibles et il est donc plus facile d’en acquérir. Cela s’explique par un nombre de joueurs bien plus bas. Ce serveur convient bien à un débutant pour assurer une bonne prise en main du jeu.

Le centre de formation SimAgri (CFSA)

Pour tout nouveau joueur qui le désire, il est possible de se faire former au CFSA pour un stage de 6 mois SimAgri soit 42 jours réels dans une exploitation existante. Sont éligibles à ce stage, les joueurs ayant fait une demande formation dans le délai de 14 jours après leur inscription sur le site. Ensuite, il faudra trouver dans l’annuaire du CFSA, un maître-exploitant disponible pour offrir le stage. Le maître-exploitant n’est autre qu’un joueur plus expérimenté ayant fait au moins deux saisons sur SimAgri. Il a pour charge d’aider le nouveau joueur à comprendre les règles du jeu et comment s’en sortir.

Si l’exploitant contacté pour le stage refuse, vous avez 14 jours pour trouver un autre qui accepte. A la fin des 42 jours de formation, si le nouveau joueur a acheté un SimPass avant la fin du stage, il reçoit ainsi que le maître-exploitant, un crédit de 4 jours supplémentaire sur son SimPass. Aussi, grâce à son SimPass, a-t-il droit de solliciter une aide de 25000 euros auprès du conseil économique de SimAgri, dans un délai de 7 jours. Cette aide lui permettra de lancer et bien développer sa future exploitation agricole.

Lancer et gérer son exploitation agricole sur SimAgri

Pour les bénéficiaires de la formation du CFSA, certains disposent d’un budget de démarrage de 25000 euros pour lancer leur ferme. Pour ceux n’ayant pas cette chance et les autres qui n’ont pas suivi la formation, il est quand même possible d’aller directement lancer sa ferme. Pour commencer, SimAgri propose une parcelle de 8 ha qui pourra plus tard être agrandie. Vous avez déjà choisi, à l’inscription, la région et le département ou province dans laquelle sera l’exploitation.

Afin de faciliter les repères géographiques, SimAgri installe en plus, la ferme, de façon aléatoire, dans l’une des zones de la province. Une fois que cela est fait, vous avez désormais une exploitation agricole prête à être développée. Pour réussir la gestion, il faudra acquérir bâtiments et accessoires, matériels, champs ou prés et animaux.

Les bâtiments et accessoires

Vient le choix du premier bâtiment qui, au départ, ne sera que de 50 m² et pourra être agrandi au fur et à mesure. Divers types de bâtiments agricoles sont disponibles sur la plateforme, dont :

· Le hangar : il sert à stocker le matériel, les intrants agricoles et les aliments pour animaux (foin et paille) ;

· La stabulation sert d’abri pour les bovins ;

· La porcherie, le clapier, le poulailler, la bergerie, la chèvrerie et l’écurie servent respectivement d’abri d’élevage aux porcins, lapins, volaille, ovins, caprins et chevaux ;

· La salle de conditionnement permettant de stocker et conditionner les œufs ramassés ;

· La pièce de stockage pour laine sert à stocker le duvet des oies et canards ainsi que la laine des animaux tondus ;

· L’’aire de chargement permet de conserver la marchandise vendue pour le chargement dans les camions tandis que le silo de chargement contient les aliments vendus en attendant le chargement dans les camions.

Les matériaux

Le secteur agricole est marqué par l’usage de nombreux matériaux pour faciliter les activités les plus complexes. SimAgri a mis à disposition de ses joueurs du matériel réaliste et a l’accord des constructeurs réels pour afficher les caractéristiques, logo, marque et photo de chacun d’eux. Au nombre de ces matériels, se trouvent :

· Les matériaux motorisés (tracteur, ensileuse, moissonneuse-batteuse) ;

· Les outils mécaniques (herse rotative, charrue, cultivateur, déchaumeur) ;

· Les outils de semis, de traitement, de coupe et de pressage et les outils de transport.

Les animaux

simAgri demeure un jeu offrant une immersion dans toutes les activités du monde agricole. Pour les joueurs qui le désirent, ils peuvent donc s’investir dans l’élevage des animaux disponibles dans la région où se trouve l’exploitation. Il faudra, dans un premier temps, choisir la race à élever puis s’apprêter à s’acquitter de toutes les activités connexes liées à l’élevage. Il s’agit entre autres, de nourrir, soigner, assurer la reproduction des animaux tant que cela est possible.

Pour les animaux qui ne peuvent plus rester dans l’élevage, il faudra les vendre à un abattoir. En fonction des animaux, il faudra également être prêt à les traire, les tondre et bien d’autres activités. Pour que ces tâches soient intéressantes, SimAgri récompense les efforts des meilleurs éleveurs avec des missions particulières comme relancer une race négligée.

Les champs ou parcelles

La production végétale est un pan important de la vie agricole et également dans l’univers SimAgri. Une fois que le joueur acquiert les parcelles, il faut les utiliser pour des cultures de son choix. Après avoir choisi la culture, il faudra se renseigner pour connaître les intrants et tout l’outillage nécessaire pour bien les gérer. Il faudra réaliser entre autres, les travaux de semis, labour, moisson, traitement phytosanitaire et autres. La culture biologique et l’arboriculture sont possibles.

Que ce soit au niveau de la production végétale, de l’élevage ou autres aspects, le jeu vidéo SimAgri permet à l’exploitant virtuel de vivre l’aventure agricole à fond. Il est confronté aux difficultés et prises de décisions réalistes auxquelles il doit faire face avec des solutions réalistes disponibles. C’est un jeu idéal pour tous ceux qui s’investissent ou prévoient se tourner vers le secteur agricole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici